Commentaire
Moyenne (0 Votes)
Identifiez-vous pour voter !
Click here to see the meta data of this asset.

Soins axés sur le rétablissement

Pourquoi avoir des soins axés sur le rétablissement?

 

Les soins axés sur le rétablissement sont une approche au traitement qui repose sur ce que le client estime être le « rétablissement ». Bien que la définition du « rétablissement » du client puisse évoluer au cours de son traitement, les soins axés sur le rétablissement favorisent l'espoir, la responsabilisation, les connexions et la guérison. Tout en s'éloignant de l'approche biomédicale, ils cherchent à aider les clients à retrouver ce qu'ils ont perdu sur le plan de la santé mentale ou à cause de problèmes de toxicomanie et à reprendre leur vie en tant que membres autonomes de la société.

 

Tout comme sa maladie mentale, le cheminement d'un client vers le rétablissement prend une forme qui est propre à l'individu. Un exemple permettra de mieux comprendre. « Nick's Goals within REACH » est un outil vidéo pour diffuser un message de résilience et de rétablissement dans des collectivités partout au Canada. Après avoir eu des difficultés à l'école suite à une maladie mentale et à une consommation problématique de drogues, Nick Carveth s'est inscrit au programme REACH (Recovery and Education for Adolescents Choosing Health) qui aide les jeunes à gérer leurs objectifs scolaires tout en recevant un traitement.

 

Embed:   http://www.youtube.com/watch?v=PgSWL8KRZxw

 

Définition

Le rétablissement désigne les façons dont les gens aux prises avec un problème de santé mentale ou de toxicomanie vivent leurs vies en concentrant sur les aspects positifs : la santé, l'espoir, les choix, l'équité, le respect, les soutiens et l'optimisation de la qualité de vie.

Plus précisément, le rétablissement porte sur :

  • la responsabilisation (prendre le contrôle de sa propre vie);
  • l'autodétermination et la responsabilité personnelle;
  • la valorisation de son savoir-faire;
  • la réalisation de son potentiel;
  • la participation à des activités significatives comme les études et le travail;
  • la participation à la vie communautaire;
  • la participation à l'établissement de son régime de soins.

 

 

Équilibrer les risques

Les systèmes axés sur le rétablissement cherchent à défendre les intérêts des clients et à sensibiliser la communauté au fait que, même s'ils peuvent avoir des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie, les clients gardent la possibilité d'avoir des vies saines bien équilibrées. Le rétablissement n'est pas toujours un processus linéaire, car il suppose que l'on tire les leçons de ses revers et que l'on a le courage de continuer malgré ceux-ci. Le rétablissement ne signifie pas nécessairement que l'on n'aura plus jamais de symptômes, de périodes difficiles ni de rechute. C'est pourquoi il faut accepter dans le cadre du cheminement vers le rétablissement que cette approche aux soins comporte un degré de risque pour les fournisseurs de soins et pour les clients.

 

Principes des soins axés sur le rétablissement

Surmonter la stigmatisation et la discrimination entourant les problèmes de santé mentale et de toxicomanie est un défi considérable pour les clients et les familles ainsi qu'un obstacle à la réalisation des objectifs de traitement et de rétablissement. Les dix principes directeurs suivants favorisent le rétablissement de la santé mentale :

  • Autodétermination : les clients déterminent leur propre cheminement vers le rétablissement.
  • Être axé sur les clients : les approches aux soins sont basées sur les forces individuelles, les besoins, les préférences et les expériences des clients.
  • Responsabilisation : les clients peuvent choisir parmi des options et participer à toutes les questions qui les concernent.
  • Approche holistique : le rétablissement porte sur la vie complète des gens, y compris leur pensée, leur esprit et leur communauté.
  • Méthode non linéaire : Le rétablissement n'est pas un processus point par point, il est plutôt basé sur une croissance continue, des revers occasionnels et sur la capacité de tirer les leçons de ses expériences.
  • Approche basée sur les forces : le rétablissement s'appuie sur les forces des personnes.
  • Soutien de ses pairs : le soutien mutuel joue un rôle inestimable dans le rétablissement.
  • Respect : l'acceptation et l'appréciation de la société, des collectivités, des systèmes de soins et des autres usagers sont essentielles au rétablissement.
  • Responsabilité : les usagers sont responsables de leurs propres soins et de leurs cheminements vers le rétablissement.
  • Espoir : le message central du rétablissement est que les gens peuvent et arrivent à surmonter les obstacles.

 

Collaboration

La collaboration entre les clients, les fournisseurs de soins et les partenaires externes est importante pour soutenir les clients tout au long du processus de rétablissement. La collaboration aide à faciliter la réintégration des clients dans leur communauté.

Les fournisseurs de soins travaillent en collaboration avec les clients et familles (lorsque l'autorisation est accordée) pour établir des régimes de traitement et de rétablissement. Ils prennent comme point de départ les espoirs, les forces, les préférences et les objectifs des clients pour développer les aptitudes, les connaissances et les compétences dont ces derniers auront besoin pour acquérir un sentiment de contrôle sur leur problème de santé mentale ou de toxicomanie.

Pour maintenir le cheminement vers le rétablissement, les fournisseurs de soins doivent avoir :

  • une orientation et une formation sur la façon de réagir aux expériences uniques des clients;
  • du soutien pour répondre aux préférences des clients avec une gestion appropriée des risques;
  • des indications sur la façon d'inclure les membres de la famille dans les discussions entourant le rétablissement.

Approches connexes

Soins sensibles aux victimes de traumatismes

Soins axés sur les clients

 

Sommaire des données probantes

Les principes sur le rétablissement sont basés sur la National Consensus Conference on Mental Health Recovery and Mental Health Systems Transformation de 2004 convoqué par SAMHSA. Extrait de Monitor on Psychology, vol. 43. no 1, 2012. http://www.apa.org/monitor/2012/01/recovery-principles.aspx

L'équilibre des risques est basé sur des renseignements extraits de la division de la santé mentale, des drogues et des régions, ministère de la Santé du gouvernement victorien, Framework for recovery-oriented practice, Melbourne (Australie), 2011. Extrait de http://docs.health.vic.gov.au/docs/doc/0D4B06DF135B90E0CA2578E900256566/$FILE/framework-recovery-oriented-practice.pdf; et A Family Guide to Concurrent Disorders, Centre de toxicomanie et de santé mentale, Toronto 2007. Extrait de http://knowledgex.camh.net/amhspecialists/resources_families/Documents/Family_Guide_CD.pdf.

 

 

 

Asset 2

Soins axés sur le rétablissement : Ressources

Ressources en ligne

Best Practices in Recovery

Clinical Guide to Implementing Consumer Provider Programs

Making Recovery a Reality (PDF)

Commission de la santé mentale du Canada et le rétablissement

Rethink: 100 Ways to Support Recovery

Société canadienne de la schizophrénie

Pour vos clients et leurs familles

Here to Help est un projet de B.C. Partners for Mental Health and Addictions Information. Il contient une collection de documents sur des sujets de santé mentale et de toxicomanie à l'intention des clients et du grand public.

Le Illness Management and Recovery Scale: Client Self-Rating mis au point par San Diego State University/University of California San Diego est une échelle d'auto-évaluation servant à mesurer les résultats de santé mentale axés sur le rétablissement qui peuvent présenter un intérêt.

Formation

Recovery-Oriented Approach Online Course

Contenu de la page

Ce cours vise les professionnels de la santé mentale, de la toxicomanie et des soins connexes qui ont complété le cours de base sur les troubles concomitants et qui interviennent auprès de clients avec des troubles concomitants. Son but est d'aider ces intervenants à approfondir leur approche axée sur le rétablissement. Ce cours peut être suivi de façon isolée ou dans le cadre du programme de certificat en troubles concomitants où il est un cours facultatif.

 


 

Asset 3

Soins axés sur le rétablissement : Mise en œuvre

L'espoir du rétablissement

Un diagnostic de maladie mentale n'est pas un arrêt de mort

L'article There is life after a diagnosis of mental illness est reproduit avec l'autorisation de The Journal of Addiction and Mental Health, CrossCurrents, vol. 12, no 4, 2009.

par Chris Summerville

Pour beaucoup de gens, apprendre que l'on est atteint de schizophrénie est comme recevoir un diagnostic d'un « arrêt de mort ». L'histoire de notre compréhension – ou incompréhension – des maladies mentales graves comme la schizophrénie se résume, en grande partie, à cette sinistre phrase prononcée par les psychiatres et autres : « pronostic médiocre avec évolution progressivement à la baisse ». Le DSM-IV [le DSM-V est paru en mai 2013], l'outil standard pour diagnostiquer la schizophrénie et les autres maladies mentales en Amérique du Nord, décrit les maladies à l'aide d'un vocabulaire tellement noir et dévastateur qu'il est facile de croire que tout sentiment d'espoir est une illusion.

Mais pour la plupart des gens, la schizophrénie ne semble pas être une maladie à évolution progressive à la baisse. Les chercheurs ont constaté que même au cours de la troisième décennie de la maladie, la possibilité d'un rétablissement partiel ou complet demeure. Depuis les 25 dernières années, des personnes atteintes d'une maladie mentale ont témoigné de leurs luttes avec leur maladie et de leur rétablissement. « C'est comme une résurrection! » m'a dit récemment une femme atteinte de schizophrénie qui décrivait son cheminement vers le rétablissement.

Ces mots incarnent bien l'essence et l'espoir représenté par le modèle de rétablissement en cours d'adoption au niveau pancanadien. La Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) a complété récemment sa première série de consultations sur une stratégie de santé mentale, proposant comme valeur initiale ou premier principe orienteur « L'espoir d'un rétablissement existe pour tout un chacun ». Les Canadiennes et les Canadiens discutent enfin de cette notion qui a été mise en œuvre dans les stratégies de santé mentale axées sur le rétablissement dans des pays tels que la Nouvelle-Zélande, l'Australie, l'Écosse, l'Angleterre et les États-Unis. Lire la suite

 


Identifiez-vous pour commenter !