Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité : Orientation

Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité : Orientation

Notions essentielles

  • Le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurodéveloppemental chronique caractérisé par l'inattention, la désorganisation et/ou l'hyperactivité ou l'impulsivité.
  • C'est le trouble neurodéveloppemental le plus fréquent chez les enfants.
  • Les éducateurs sont souvent les premiers à en remarquer les symptômes chez les enfants.
  • Le trouble persiste jusqu'à l'âge adulte chez au moins 60 % des enfants atteints de ce trouble.
  • Les personnes qui ont ce trouble ont souvent de la difficulté à maîtriser leurs réactions émotionnelles, ont une faible tolérance à la frustration et ont des accès de colère.
  • Les adultes qui ont ce trouble peuvent avoir recours à l'automédication à l'aide de caféine, de nicotine, de cannabis ou de cocaïne.
  • Son traitement exige une planification à long terme et doit inclure un fournisseur de soins primaires ainsi qu'un psychiatre.
  • Il n'y a pas de traitement unique pour le TDAH et il ne faut pas envisager une thérapie médicamenteuse qui ne comprenne pas d'autres thérapies.

Symptômes

Même si nous pouvons tous vivre des symptômes de TDAH à un moment ou l'autre de notre vie, pour répondre aux critères du DSM-IV, plusieurs symptômes doivent être présents et causer une altération du comportement dans au moins deux milieux (p. ex., à la maison, à l'école, au travail ou dans les jeux).

Le TDAH est caractérisé par des symptômes d'inattention et/ou d'hyperactivité ou d'impulsivité. 

Les signes suivants sont des symptômes d'inattention :

  • non-respect des détails ou erreurs d'inattention dans les travaux scolaires ou au travail
  • avoir de la difficulté à maintenir son intérêt pour une tâche ou dans un jeu
  • sembler ne pas écouter lorsqu'on lui adresse la parole
  • ne pas toujours suivre les instructions et ne pas compléter ses travaux scolaires, ses tâches à la maison ou au travail
  • avoir de la difficulté à organiser des tâches et des activités
  • éviter, ne pas aimer ou hésiter d'entreprendre les tâches qui exigent un effort intellectuel soutenu
  • perdre des éléments essentiels des tâches ou des activités à accomplir
  • être distrait par des stimuli étrangers
  • oublier souvent ses activités quotidiennes.

Les signes suivants sont des symptômes d'impulsivité :

  • avoir la bougeotte et être difficile à contenir
  • être incapable de rester assis
  • courir ou grimper dans des situations inappropriées
  • être incapable de jouer sans faire de bruit
  • parler excessivement
  • laisser échapper les réponses avant même que la question n'ait fini d'être posée ou finir les phrases des autres
  • avoir de la difficulté à attendre son tour
  • interrompre les autres et imposer sa présence.

Prévalence

  • Le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité touche environ un enfant sur 20.
  • Ses symptômes persistent jusqu'à l'âge adulte chez au moins 60 % des enfants. 
  • Son incidence est plus élevée chez les garçons que chez les filles.
  • Les personnes qui ont un TDAH ont aussi souvent des troubles comorbides. Ceux-ci comprennent le trouble oppositionnel avec provocation, le trouble des conduites, le trouble de l'angoisse, la dépression et des troubles de l'apprentissage spécifiques.

Causes

On ne connaît pas les causes exactes du TDAH, mais il semble être attribuable surtout à des facteurs génétiques. Il est également possible que le milieu ait un rôle à jouer.

FACTEURS GÉNÉTIQUES

  • Plusieurs études internationales ont démontré que le TDAH tient souvent de la famille. Il est probable que la plupart des cas de TDAH sont héréditaires.
  • Un enfant ayant un parent atteint de TDAH a un risque de plus de 50 % de développer ce trouble.
  • Il semblerait que plusieurs gènes y contribuent. Des études ont démontré que le fonctionnement du cerveau des personnes atteintes de TDAH diffère de celui des personnes sans ce trouble. On a constaté des différences au niveau des neurotransmetteurs et qu'il y avait moins d'activité dans certaines régions du cerveau. L'activité du lobe frontal, où a lieu la prise de décision, est également différente.

FACTEURS DU MILIEU

  • Des études démontrent que les enfants nés de mères qui ont fumé ou bu de l'alcool au cours de la grossesse sont plus susceptibles d'être atteints de TDAH. 
  • Les enfants exposés à un niveau élevé de plomb ont un risque plus élevé de développer un TDAH.

Pronostic

  • Le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité est facile à soigner.
  • Les personnes qui l'ont peuvent fonctionner bien lorsqu'elles bénéficient de traitements et d'interventions efficaces.
  • Certaines caractéristiques de ce trouble, comme l'impulsivité, l'hyperactivité et l'inattention, peuvent contribuer à la réussite professionnelle lorsqu'elles sont utilisées de façon productive. L'identification de ces caractéristiques et des carrières possibles bénéficiera de l'apport d'un médecin.

Sommaire des données probantes

  • Canadian Attention Deficit Hyperactivity Disorder Resource Alliance. Lignes directrices canadiennes sur le TDAH, troisième édition. Toronto, Ontario, 2011.
  • Goldbloom, D. et J. Davine, (dir.). Psychiatry in Primary Care: A Concise Canadian Pocket Guide.  Centre de toxicomanie et de santé mentale, Toronto, Ontario, 2011.

National Institute of Mental Health. Attention Deficit Hyperactivity Disorder

Moyenne (0 Votes)


Identifiez-vous pour commenter !

Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité

Orientation

Directives

Outils et ressources

Traitement