3 Commentaires
Moyenne (1 Voter)
Identifiez-vous pour voter !
Click here to see the meta data of this asset.

Problèmes associés aux opioïdes sur ordonnance : Orientation

Notions essentielles

  • Les opioïdes soulagent la douleur. Voici des exemples de ces médicaments : fentalyl, Percodan, Percocet, Demerol et Dilaudid.
  • Le mésusage d'opioïdes peut mener à la dépendance, la toxicomanie et même à la mort.
  • La plupart des personnes qui utilisent des opioïdes pour soulager la douleur ne développent pas de dépendance.

In this animated video, Dr. Mike Evans, founder of the Evans Health Lab, gives advice about using prescription opioids in a safe way.

 

Used with permission. Evans Health Lab, 2014.

Types de problèmes associés aux opioïdes

Plusieurs types de problèmes peuvent survenir chez les personnes qui utilisent des opioïdes :

  • Dépendance physique : Quiconque prend régulièrement des opioïdes développera une dépendance physique. Cette situation est attribuable au fait que l'organisme s'adapte à la présence du médicament dans le corps. La personne acquiert une tolérance à la substance et ressent des symptômes de sevrage quand l'utilisation de l'opioïde est interrompue. La dépendance physique n'est pas la même chose que la toxicomanie.
  • Toxicomanie : La personne ressent une compulsion à continuer l'utilisation du médicament même si cela entraîne des problèmes d'ordre social, financier ou psychologique. Une personne peut être atteinte de toxicomanie par opioïdes sans avoir de dépendance physique à leur égard.
  • Mésusage : La personne utilise l'opioïde d'une manière autre que celle prévue dans l'ordonnance. Par mésusage, on entend la consommation excessive du médicament,  l'administration du médicament par une voie autre que celle indiquée ou l'acquisition du médicament auprès d'autres sources, comme par exemple dans la rue ou par le cumul d'ordonnances médicales. Cette dernière pratique consiste à obtenir des ordonnances de plusieurs médecins sans révéler au médecin prescripteur que d'autres prescriptions ont été obtenues récemment.

Symptômes

La toxicomanie aux opioïdes se caractérise par divers comportements :

  • Augmenter rapidement la dose. La personne aboutit souvent à des doses bien supérieures à ce qui serait normalement nécessaire pour maîtriser la douleur (p. ex., plus de 200 mg d'équivalent morphine par jour).
  • Utiliser des doses plus importantes que celles prescrites et  être à court plus tôt que prévu. La personne a tendance à faire une consommation excessive de l'opioïde pour atteindre l'effet psychoactif voulu. Si la personne exige des consultations chez son médecin sans rendez-vous préalable ou quand elle exprime de la colère à son égard, cela signifie probablement que sa réserve d'opioïdes est épuisée.
  • Acquérir l'opioïde auprès d'une autre source. La personne peut avoir accès aux opioïdes par des moyens illicites, par exemple, dans la rue, par le cumul d'ordonnances médicales ou aux urgences d'un hôpital.
  • Falsifier, voler ou vendre des ordonnances. La personne peut recourir à ces activités illicites pour obtenir des opioïdes ou gagner de l'argent pour en acheter.
  • Modifier la voie d'administration. La personne mâche, injecte ou renifle des médicaments conçus pour être pris par voie orale afin d'accélérer leur absorption dans l'organisme, créant ainsi un effet euphorique plus puissant.

Prévalence

La plupart des personnes qui utilisent des opioïdes ne développent pas une dépendance à la substance. Environ 3 % des patients sous thérapie à long terme par opioïdes développent une dépendance. Par contre, le nombre de personnes qui utilisent des opioïdes sur ordonnance augmente :

  • Le Canada est le deuxième consommateur par personne d'opioïdes sur ordonnance derrière les États-Unis.
  • En Ontario, les décès associés aux opioïdes sur ordonnance ont doublé en un peu plus de 10 ans, passant de 14 décès par million d'habitants en 1991 à 27 décès par million d'habitants en 2004.
  • La dépendance aux opioïdes est plus courante chez les hommes, chez les personnes de moins de 40 ans et chez celles qui ont des comorbidités non traitées.

Causes

Les opioïdes activent le système naturel de récompense dans le cerveau. L'utilisation répétée d'opioïdes peut mener à la dépendance.

  • Les personnes qui consomment régulièrement des opioïdes pour leurs effets euphoriques développent rapidement une tolérance. Ils doivent consommer des quantités toujours plus importantes de la substance pour atteindre l'intensité du début.
  • L'utilisation prolongée d'opioïdes occasionne des modifications dans le cerveau qui mènent à la toxicomanie. Parmi ces modifications, on compte l'activation du système de récompense dans le cerveau, le décalage du seuil biologique ou physiologique dans le cerveau de sorte qu'il faut consommer toujours plus de médicament pour atteindre le résultat voulu, et la sensibilité aux indices environnementaux qui conduisent aux envies impérieuses d'opioïdes.
  • Selon le modèle de déficit cognitif, les personnes toxicomanes présentent des anomalies du cortex pré-frontal dans le cerveau, zone qui est importante au niveau du fonctionnement exécutif, de la planification et du jugement.
  • Nombre des études montrent que les facteurs de stress physiques et psychologiques peuvent déclencher l'envie impérieuse de drogue chez les personnes qui ont une dépendance.

Pronostic

À l'image des autres affections chroniques,  la dépendance aux opioïdes est un problème à long terme et des récurrences fréquentes sont probables. Toutefois, le traitement peut minimiser les effets des problèmes associés aux opioïdes et améliorer le fonctionnement.

Les interventions pharmacologiques sont très efficaces, et une démarche holistique inclut aussi divers traitements psycho-sociaux.

Sommaire des données probantes

Centre canadien de lutte contre les toxicomanies. Médicaments sur ordonnance. Ottawa (Ontario).

Centre de toxicomanie et de santé mentale. Les médicaments opioïdes. Toronto (Ontario).

Dhalla, I., Mamdani, M., Sivilotti, M., Kopp, A., Qureshi, O. & Juurlink, D. (2009). « Prescribing of opioid analgesics and related mortality before and after the introduction of long-acting oxycodone. » Canadian Medical Association Journal, 81(12), 891–896.

Kahan, M. & Watts, K. (réd.). (2011). « Opioid misuse and addiction. » Primary Care Addiction Toolkit. Toronto (Ontario) : Centre de toxicomanie et de santé mentale.

Kosten, T.R. & George, T.P. (2002). « The neurobiology of opioid dependence: Implications for treatment. » Science & Practice Perspectives, 1(1), 13–20.

Organe International de Contrôle des Stupéfiants. (2012). Stupéfiants : Évaluations des besoins du monde pour 2013 – Statistiques pour 2011. New York.

Shaham, Y., Erb, S. & Stewart, J. (2000). « Stress-induced relapse to heroin and cocaine seeking in rats: A review. » Brain Research Reviews, 33(1), 13–33.


Identifiez-vous pour commenter !
I would like to add that in Misuse: Under : sees more than one doctor without telling the prescribing doctor about other recent prescriptions.
This part i feel may need elaborating more on. As people will lie to their Drug naive families, not only that, doctors are very much commonly lied to mainly by deception with lies usually about pain, and mentioning the names of the medication, pain lies will incur even going to other medical professionals and deceiving them too, Even physical dependance is not same as addiction, saying something as simply written on the website like that being shown to a family member will ease their mind their family members really aren't after all abusing, when in fact this is clearly not the case. In the UK, we have a public health system called the NHS. (National Health Service) Drug abusers in England, particularly London Alone, Users are able to obtain prescriptions/visits to the doctors ETC all absolutely free of charge.
Publié le 15-03-17 12:17.
fentalyl is spelt wrong too, i hoped i could edit this post for you. But unable to locate any edit thread buttons.
Publié le 15-03-17 18:27.
Hi Jordan, thanks for the heads up about our misspelled word. I've just fixed it.
And I see why you feel we should elaborate more on how people may see more than one doctor without telling the prescribing doctor. I will see what I can find out about that and post back here soon.
Publié le 15-04-10 15:22 en réponse à jordan.

Problèmes associés aux opioïdes sur ordonnance

Orientation

Traitement

Directives

Outils et ressources