Thérapie interpersonnelle

La thérapie interpersonnelle (TIP) est une forme de psychothérapie structurée et de courte durée qui est axée sur les problèmes interpersonnels. Les troubles psychologiques sont présumés être issus de problèmes de communication qui se développent en raison de liens fragiles et d'expériences d'insécurité vécues dans la petite enfance.

À l'origine, la TIP était destinée à devenir une intervention de recherche pour la dépression grave. Maintenant, cette méthode est validée empiriquement à titre de traitement contre la dépression et les autres troubles de l'humeur, le trouble anxieux et le trouble de l'alimentation. Elle est indiquée pour tous les groupes d'âge.

La TIP :

  • est structurée;
  • est de durée limitée (12 à 16 semaines);
  • est axée sur les relations interpersonnelles et la communication;
  • vise les relations du moment présent;
  • a pour but d'améliorer les symptômes, le fonctionnement interpersonnel et le soutien social.

Le modèle de la TIP

La triade interpersonnelle est un modèle qui fait le lien entre les troubles psychiques et trois facteurs : crise interpersonnelle, vulnérabilité sur le plan biosocial et soutien social.

Crise interpersonnelle

Un événement stressant précède généralement le trouble psychique. Il existe une forte corrélation entre ces événements marquants et l'amorce de la  dépression et sa continuation.

Vulnérabilité sur le plan biosocial

La capacité à gérer son stress dépend de la vulnérabilité sur le plan biosocial qui comporte les aspects suivants :

  • le mode d'attachement
  • la vulnérabilité génétique à la maladie
  • la personnalité
  • le tempérament.

Soutien social

Le contexte dans lequel les troubles se manifestent et les soutiens dont la personne bénéficie ont un effet sur sa capacité à gérer sa détresse mentale. Par soutiens, on entend le soutien social général et les relations personnelles intimes du moment.

Thérapie interpersonnelle et aménagement des rythmes sociaux

La thérapie interpersonnelle et aménagement des rythmes sociaux (TIPARS) est une forme de thérapie interpersonnelle. Elle comporte des éléments qui se concentrent sur le lien entre les perturbations de la routine quotidienne ou de ses rythmes et la déstabilisation de l'humeur.

Le site Web Interpersonal and Social Rhythm Therapy propose des ressources gratuites qui sont destinées tant aux professionnels qu'aux clients, par exemple : formation clinique en ligne, instruments d'évaluation et vidéo de jeux de rôle.

Comment se déroule la TIP?

La TIP est structurée et de durée limitée. Elle vise à résoudre les problèmes et les relations du moment et non les troubles lés à l'enfance ou au développement. Les thérapeutes adoptent une attitude active, non-neutre, encourageante et pleine d'espoir, et proposent des options de changement.

La TIP se déroule en trois phases qui s'échelonnent sur 12 à 16 semaines.

Phase initiale (1 à 3 séances)

  • Le thérapeute réalise une évaluation clinique et documente les antécédents psychiatriques du client. Cette anamnèse est établie au moyen d'un inventaire relationnel qui examine les relations actuelles, la capacité à vivre des relations intimes et les comportements sociaux. Les changements de relations sont pris en note et fournissent le contexte.
  • La TIP se concentre sur quatre domaines problématiques : chagrin, différends interpersonnels, transitions de rôle et déficits interpersonnels.
  • On attribue au client le rôle de « malade » dans le but de reconnaître que son état dépressif ou autre trouble constitue une maladie, ce qui établit un cadre pour la thérapie et le rétablissement.
  • Dans le cadre de la thérapie interpersonnelle et aménagement des rythmes sociaux (TIPARS), on aide le client à surveiller et à régulariser ses rythmes sociaux.

Phase intermédiaire

  • Thérapeute et client abordent la question des problèmes interpersonnels.
  • Ce travail sur les problèmes interpersonnels peut comporter les interventions suivantes : le deuil en cas de chagrin, la résolution d'une dispute en cas de difficultés interpersonnelles, l'abandon d'un ancien rôle et l'adoption d'un nouveau rôle dans le contexte de la transition de rôle, et la diminution de l'isolement social en cas de déficits relationnels.

Phase de terminaison (3 séances)

  • Le thérapeute appuie le sentiment d'autonomie que le client a acquis ou retrouvé et consolide les gains thérapeutiques.
  • Le thérapeute aide le client à prévoir, déceler et gérer les symptômes de dépression qui pourraient réapparaître.

Dans quelles circonstances a-t-on recours à la TIP?

La TIP est l'une de deux interventions psychothérapeutiques à fondement empirique pour les troubles de l'humeur (l'autre est la thérapie cognitivo-comportementale).

La TIP est utilisée dans le traitement des affections suivantes :

  • les adolescents atteints de troubles psychiques
  • l'anxiété
  • la boulimie
  • la fatigue chronique
  • la dépression à un âge avancé
  • les troubles de l'humeur associés au VIH
  • les troubles de l'humeur comme la dépression, les troubles bipolaires et la dysthymie.

La TIP a été adaptée pour être utilisée dans les cas suivants :

  • la thérapie de couple
  • la thérapie de groupe
  • la thérapie par téléphone
  • le counseling réalisé par des personnes qui ne sont pas des travailleurs spécialisés en troubles mentaux.

La TIP et l'auto-assistance

Thérapies connexes

  • La thérapie interpersonnelle et aménagement des rythmes sociaux (TIPARS) combine les éléments de la TIP et ceux des rythmes sociaux. Par rythmes sociaux, on entend la corrélation entre les perturbations de la routine quotidienne ou de ses rythmes et la déstabilisation de l'humeur.
  • La thérapie cognitivo-comportementale, elle aussi, est structurée et de durée limitée. Cependant, contrairement à la TIP, elle impose au client des devoirs à faire à la maison, qui consistent à surveiller et prendre en note les pensées qui contribuent aux problèmes émotionnels et envisager des façons de recadrer ces pensées.
  • La thérapie axée sur la recherche de solutions est une formule thérapeutique plus créative et plus souple qui encourage le client à imaginer un avenir préférentiel et des stratégies pour atteindre ces buts.

Sommaire des données probantes

International Society for Interpersonal Psychotherapy. (2014). About IPT. Iowa City (Iowa).

Markowitz, J.C. (éd.). (1998). Interpersonal Psychotherapy. Washington, DC. American Psychiatric Press.

Markowitz, J.C. & Weissman, M.M. (2004). « Interpersonal psychotherapy: Principles and applications ». World Psychiatry, 3(3), 136–139.

Zaretsky, A. (2011). Psychotherapy in primary care. In D. Goldbloom & J. Davine (éd.), Psychiatry in Primary Care: A Concise Canadian Pocket Guide (pp. 249–264). Toronto (Ontario) : Centre for Addiction and Mental Health.

Moyenne (0 Votes)


Identifiez-vous pour commenter !