Commentaire
Moyenne (1 Voter)
Identifiez-vous pour voter !
Click here to see the meta data of this asset.

Prévention structurée de la rechute

La prévention de la rechute se fonde sur un modèle qui considère qu'étant une réaction naturelle au processus de changement, la rechute constitue une occasion pour les personnes de mieux comprendre leur comportement. Parmi les modèles thérapeutiques de prévention de la rechute, on trouve plusieurs démarches cognitives et comportementales qui visent des étapes données du processus de la rechute.

La prévention structurée de la rechute (PSR) aide les clients à apprendre à s'adapter aux déclencheurs quotidiens qui incitent à la consommation et aux situations de risque.

Dans quelles situations utilise-t-on la PSR?

La PSR vise les personnes ou les groupes qui présentent des problèmes modérés ou graves de toxicomanie et qui sont prêts à travailler avec un thérapeute en vue de modifier leurs habitudes de consommation d'alcool ou de drogue.

La PSR a été utilisée dans le cadre d'interventions isolées de 8 à 12 séances de consultation externe, en tant que composante de suivi à la suite d'un traitement hospitalier et à titre d'outil pour conseiller les clients qui sont ambivalents par rapport à leur volonté de modifier leur problème de toxicomanie.

La PSR a aussi été utilisée pour des personnes et des groupes dans divers contextes de services, notamment : les services thérapeutiques de la toxicomanie, les programmes d'aide aux employés, les cas de probation et de libération conditionnelle et les cas de santé mentale.

Renseignez-vous sur les modalités d'adaptation de la PSR pour les personnes présentant des problèmes concurrents de toxicomanie et de santé mentale (en anglais).

Les composantes de l'orientation en PSR

Un programme exhaustif de PSR comporte les éléments suivants :

  • une évaluation clinique accompagnée d'une analyse personnalisée;
  • une ou plusieurs entrevues de motivation avant le début de la PSR;
  • un plan de traitement personnalisé, mis au point avec le client, qui comporte les éléments suivants :
    • un contrat de traitement;
    • la liste hiérarchique de déclencheurs incitant à la toxicomanie que le client abordera dans le cadre de ses devoirs à faire à la maison;
    • l'établissement d'objectifs et auto-surveillance par le client;
  • 8 à 12 séances de counseling (individuelles ou en groupe) constituées des étapes suivantes :
    • devoirs à faire à la maison en vue d'amorcer le changement;
    • devoirs à faire à la maison en vue de maintenir changement.

Télécharger le modèle « Treatment Contract » (contrat de traitement) [pdf[VS1] ].

Télécharger le modèle « Identifying Problem Substance Use Situations » (Situations de consommation problématique d'alcool ou de drogue) [pdf].

Télécharger le modèle de devoir à faire à la maison relatif au changement « Initiation of Change » [pdf].

Comment se déroulent les séances de PSR?

De conception souple, le PSR est un programme qui vise à répondre aux divers besoins et objectifs de traitement de la clientèle.

Le counseling dispensé dans le cadre des séances de PSR vise à encourager les clients à participer aux activités suivantes :

  • évaluer les objectifs et l'engagement à l'égard du changement;
  • élaborer un plan de traitement personnalisé;
  • cerner les points forts individuels et les ressources personnelles;
  • apprendre à prévoir les déclencheurs incitant à la consommation d'alcool ou de drogue et mettre au point des mécanismes d'adaptation;
  • reprendre confiance en soi en appliquant les mécanismes d'adaptation à des situations à risque de la vie réelle;
  • faire le lien entre la consommation d'alcool ou de drogue et d'autres situations de la vie;
  • auto-orientation en prévoyant les situations à risque et en planifiant les stratégies d'adaptation.

Sommaire des données probantes

Helen M. Annis a mis au point cette démarche cognitivo-comportementale de counseling dans un cadre ambulatoire à la fin des années 1980 à la Fondation de la recherche sur la toxicomanie (actuellement le Centre de toxicomanie et de santé mentale). Consulter :

Annis, H.M, Schober, R. & Kelly, E. (1998). « Matching addiction outpatient counseling to client readiness for change: The role of structured relapse prevention counseling. » Experimental and Clinical Psychopharmacology, 4(1), 37–45. doi: 10.1037/1064-1297.4.1.37

Ressources

Guides et manuels

Herie, M.A. & Watkin-Merek, L. (2006). Structured Relapse Prevention: An Outpatient Counselling Approach (2e éd.). Toronto ON : Centre for Addiction and Mental Health.

Outils

Outils d'évaluation

« Inventory of Drug-Taking Situations (IDTS-8) » (Liste des occasions de consommation de drogues) [pdf][VS2]

Questionnaire sur la confiance « Situational Confidence Questionnaire (SCQ-8) » [pdf]

Modèles

Modèle de journal quotidien « Daily Diary » [pdf]

Modèle de stratégies d'adaptation précoce « Early Coping Strategies » [pdf]

Modèle « Feedback about Goal Setting and Commitment to Change » (rétroaction sur l'établissement d'objectifs et l'engagement au changement) [pdf]

Modèle de devoir à faire à la maison relatif au changement « Initiation of Change » [pdf]

Modèle de contrat de traitement « Treatment Contract » [pdf]


 [VS1]Please insert correct hyperlinks for these 3 templates.

 [VS2]Please insert correct hyperlinks for these forms.

 


Identifiez-vous pour commenter !