Click here to see the meta data of this asset.

TDAH chez l’adulte : Pharmacothérapie

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux du TDAH chez les adultes est décrit dans le CADDRA Guide to ADHD Pharmacological Treatments in Canada--2015.

Principes thérapeutiques généraux

  • Commencez avec une dose très faible. Augmentez cette dose jusqu'à l'amélioration des symptômes ciblés.
  • Résistez à la pression de « voir si une posologie un peu plus élevée fait une différence ». 
  • Utilisez des agents à longue plutôt qu'à courte durée d'action, car ils sont plus efficaces et s'accompagnent d'une meilleure observance. 
  • Si un autre membre de la famille est traité pour un TDAH, utilisez le médicament qui a traité avec succès ce membre de la famille, car il aura probablement une action positive sur le second patient.
  • Il est courant d'associer les médicaments du TDAH à des antidépresseurs, à des thymorégulateurs ou à d'autres médicaments psychiatriques. Mais examinez toutes les interactions médicamenteuses possibles.
  • Assurez-vous toujours que le patient est stable au plan médical avant d'instaurer un traitement médicamenteux du TDAH, car celui-ci entraîne un risque pour le système cardiovasculaire en augmentant la pression sanguine et la fréquence cardiaque. Lisez la monographie du produit. Il n'est pas nécessaire de réaliser un ECG avant le traitement; cependant, les patients présentant l'un des facteurs de risque suivants devraient être orientés pour évaluation avant de démarrer le traitement envisagé : 
    • antécédents de problèmes cardiaques constitutifs qui n'ont pas été résolus
    • antécédents familiaux connus de problèmes de conduction cardiaque
    • syncope inexpliquée.

Traitement médical des adultes pour un TDAH non compliqué

  • Traitez d'abord les symptômes du TDAH, puis envisagez les autres; exception possible à cette règle : la suspicion d'un trouble bipolaire de type I, pour lequel le thymorégulateur doit être prescrit en premier.
  • Bien qu'il faille privilégier les agents à longue durée d'action, il est possible d'augmenter la posologie de psychostimulants à courte durée d'action pour répondre aux variations quotidiennes des troubles de l'attention. 
  • Procédez, avant et après le traitement, à des évaluations d'efficacité médicamenteuse et des effets indésirables; utilisez le formulaire CADDRA de suivi pharmacologique des Lignes directrices canadiennes sur le TDAH.
  • Faites un suivi du patient deux fois par mois jusqu'à ce qu'il reçoive la bonne dose, puis tous les trois mois.
 

Psychiatry in primary care toolkit

A powerful mobile app packed with features that will streamline screening and assessment in primary care.

Download the Toolkit

Frequently asked questions

Clinical guidelines

Canadian ADHD practice guidelines (CADDRA, 2011)

Attention deficit hyperactivity disorder: diagnosis and management (NICE guideline CG72, 2008)