Click here to see the meta data of this asset.

Dépistage des problèmes liés à la consommation d'alcool chez les personnes âgées

Effet de l'alcool chez les personnes âgées

En général, quand des personnes de plus de 65 ans consomment la même quantité d'alcool que les personnes plus jeunes, leur alcoolémie est de de 30 à 40 % plus élevée.

  • Une raison à cela est qu'en vieillissant, l'organisme tend à produire moins d'alcool déshydrogénase, une enzyme hépatique qui dégrade l'alcool avant qu'il ne passe dans la circulation sanguine.
  • Une autre raison est que lorsqu'on vieillit, la viscosité du sang est plus élevée, ce qui fait que l'alcool est moins dilué. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que l'organisme de la femme contient généralement moins d'eau que celui de l'homme.

Une élévation de l'alcoolémie est associée à un risque accru d'intoxication, à des troubles cognitifs et à des troubles de l'équilibre et de la coordination.

Chez les personnes âgées, la sensibilité à l'alcool peut en outre être exacerbée par le diabète, l'hypertension, la démence ou d'autres affections, ainsi que par la prise de certains médicaments.

Caractéristiques des problèmes liés à la consommation d'alcool chez les personnes âgées

Les problèmes liés à la consommation d'alcool peuvent débuter tôt dans la vie (troubles d'apparition précoce), ou bien ils peuvent apparaître plus tardivement, en réponse à un évènement particulier ou au stress induit par le vieillissement (troubles d'apparition tardive).

Les personnes âgées présentant des troubles d'apparition précoce sont plus nombreuses à connaître les difficultés suivantes :

  • mauvais état de santé ;
  • réseaux sociaux limités ;
  • problèmes de logement ;
  • problèmes financiers ou pauvreté ;
  • lésions cérébrales, permanentes ou réversibles, entraînant une altération du jugement.

Les personnes âgées présentant des troubles d'apparition tardive connaissent généralement une plus grande stabilité dans tous les aspects de leur vie, et leur faculté de jugement n'est pas forcément altérée.

Il arrive que des personnes âgées accroissent temporairement leur consommation d'alcool à la suite de la perte d'un être cher ou durant une période de stress, sans pour cela développer un trouble d'apparition tardive.

Ajoutons que les douleurs chroniques sont courantes chez les personnes âgées et qu'elles peuvent entraîner une incapacité ou un handicap fonctionnel et un isolement affectif. Cet état de choses peut conduire à une automédication par l'alcool ou d'autres substances.

Questions de dépistage

Demandez au patient :

« Avez-vous consommé une quelconque quantité d'alcool au cours des trois derniers mois ? »

Dans l'affirmative, vous aurez peut-être besoin de faire une évaluation lus poussée.

Signes de problèmes liés à la consommation d'alcool chez les personnes âgées

Pour détecter l'existence éventuelle d'un problème de consommation d'alcool chez une personne âgée, il n'est pas vraiment utile de savoir combien d'alcool elle consomme. Il est bien plus important d'examiner l'effet de la consommation d'alcool sur sa vie.

La stigmatisation dont font l'objet les gens qui ont des problèmes de boisson est encore plus importante à l'égard personnes âgées, ce qui pourrait entraîner une réticence, de la part de certains patients, à révéler combien d'alcool ils consomment et quel est l'effet de l'alcool sur leur vie. C'est pour cela qu'il faut être attentif aux signes qui pourraient indiquer un problème de boisson :

  • chute, contusion, brûlure, fracture ou autre traumatisme, surtout si la personne ne se rappelle pas le moment ou le lieu où l'accident s'est produit ;
  • petits accidents de la circulation (il est rare que les agents de police soupçonnent les personnes âgées d'avoir des problèmes de boisson et qu'ils leur fassent subir un alcootest ou un autre test de sobriété) ;
  • troubles du sommeil, sommeil diurne ;
  • anxiété, confusion ;
  • consommation d'alcool avant de se rendre à une fête pour « se mettre dans la "bonne humeur" », évaluation des réceptions et des restaurants en fonction de l'accès à l'alcool ;
  • perte d'intérêt à l'égard de la famille, des amis, des voisins et des activités sociales habituelles ;
  • tabagisme ;
  • changements des habitudes d'hygiène et de toilette ;
  • éviction du logement ;
  • présence de bouteilles de spiritueux, de vin ou de bière ou de canettes de bière vides dans les ordures ménagères, ou bouteilles ou canettes cachées sous le lit, dans un placard ou ailleurs.

Outils de dépistage des problèmes liés à la consommation d'alcool pour les personnes âgées

Questionnaire sMAST-G

Le questionnaire sMAST-G (en anglais seulement) est une version du questionnaire sMAST (Short Michigan Alcohol Screening Test) adaptée à la population gériatrique.