Click here to see the meta data of this asset.

Interventions brèves pour les patients qui font une consommation d’alcool à risque

Comment aider les patients à réduire leur consommation d'alcool et les méfaits associés

Les interventions brèves contribuent à réduire la consommation d'alcool ainsi que les blessures, les hospitalisations d'urgence, le nombre de jours d'hospitalisation et les dépenses de santé des gens qui ont des problèmes de boisson (Bertholet et coll., 2005).

Pour aider les patients à modifier leurs habitudes de consommation d'alcool et à éviter que leurs problèmes de boisson n'aboutissent à un trouble de l'usage de l'alcool, les prestataires de soins primaires peuvent recourir à diverses stratégies (O'Donell et coll., 2014) :

  • faire connaître aux patients les Directives de consommation à faible risque du Canada ;
  • leur parler des effets non spécifiques de la boisson : fatigue, insomnies et états dépressifs, par exemple ;
  • leur donner des informations sur les effets de la consommation d'alcool
  • leur expliquer le lien existant entre leur état de santé actuel et leur consommation d'alcool ;
  • leur demander quels sont les effets de l'alcool sur leur travail et leur vie de famille ;
  • leur demander si leur conjointe ou conjoint a exprimé une quelconque inquiétude au sujet de leur consommation d'alcool ;
  • leur conseiller de modifier leurs habitudes de consommation ;
  • leur demander s'ils seraient prêts à envisager de réduire leur consommation ;
  • leur demander de se fixer un objectif de consommation : quand, où et avec qui ils consommeront de l'alcool.
  • leur suggérer de tenir un registre quotidien du nombre de verres qu'ils consomment à l'aide d'un Journal de bord [add link-when page is created].
  • leur faire subir, tous les deux mois, un dosage des gamma-glutamyl transpeptidases (gamma‑GT) et une mesure du volume globulaire moyen (VGM) ;
  • leur fixer au moins un rendez-vous de suivi pour parler de leur consommation d'alcool ;
  • leur donner des conseils pour réduire leur consommation d'alcool (p. ex., évitement, substitution, établissement de limites).

Il semble que ce qui compte le plus dans les interventions brèves soit d'offrir des commentaires et des conseils et de fixer des objectifs.

Conseils pour aider les patients à réduire leur consommation d'alcool

Pour aider vos patients à réduire leur consommation d'alcool, donnez-leur les conseils suivants :

  • Ne prenez pas plus d'un verre d'alcool par heure.
  • Sirotez vos boissons plutôt que de les avaler.
  • Alternez entre boissons alcooliques et non alcooliques.
  • onnez-vous un « répit » de 20 minutes entre les boissons.
  • Faites un repas complet avant de boire.
  • Évitez les gens avec qui vous avez tendance à boire et les lieux où vous vous sentez incités à faire une grosse consommation d'alcool.
  • Remplacez votre boisson favorite par une autre que vous aimez moins (p. ex., substituez du vin à la bière, si vous préférez cette dernière boisson).

Outils pour aider les patients à surveiller leur consommation et à la réduire

Journal de bord

Le Journal [add link to diary page (to be created)] sert à noter les objectifs hebdomadaires de consommation et à indiquer les quantités d'alcool consommées. Il sert aussi à consigner quand le patient boit, ainsi qu'où et avec qui. En prenant conscience de ses habitudes de consommation, le patient est mieux à même de déterminer les changements qu'il pourrait y apporter pour réduire sa consommation d'alcool.

Journal d'établissement d'objectifs et de consignation de la consommation d'alcool – Exemple :

Semaine du : 9 février

Objectif de consommation : « Je prendrai trois bières jeudi, vendredi et samedi, mais seulement chez moi – pas au pub. »

Évaluez votre consommation d'alcool

Un dépliant publié par le Centre de toxicomanie et de santé mentale et intitulée « J'évalue ma consommation d'alcool » contient un petit test permettant de comparer sa consommation d'alcool à celle du reste des Canadiens. Le dépliant présente aussi plusieurs options aux personnes que leur résultat pourrait inciter à modifier leurs habitudes de consommation.

Vérifiez votre consommation d'alcool

Le sondage en ligne Vérifiez votre consommation d'alcool permet aux gens d'examiner leur consommation d'alcool sous divers angles (combien de verres ils ont pris durant l'année écoulée et combien ça leur a coûté) et de la comparer à celle des autres Canadiens du même âge et du même sexe. Le sondage fournit également des informations, étayées par des recherches, sur les effets physiques et psychosociaux de l'alcool et sur la façon de réduire le risque des problèmes de boisson.