Click here to see the meta data of this asset.

Prise en charge des patients présentant des troubles de l’usage de l’alcool

Stratégies pour la prise en charge des troubles de l'usage de l'alcool graves

Les stratégies de prise en charge des patients aux prises avec une alcoolodépendance varient selon qu'ils sont disposés ou non à s'arrêter de boire. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, les patients qui ont un grave problème d'alcoolisme sont davantage enclins à envisager un changement que ceux dont le problème est plus bénin. Cependant, en raison de la gravité de leur addiction, le changement est plus difficile pour ces patients (Bertholet, 2009).

Lorsqu'un patient n'est pas prêt à s'arrêter de boire

  • Offrez-lui des conseils précis et dénués de jugement sur la façon de s'arrêter.
  • Faites appel à des stratégies de motivation. Posez-lui des questions ouvertes et pratiquez la reformulation. Faites-le parler des avantages et des inconvénients de l'abstinence. L'outil Prise de décision : le pour et le contre [link to doc in « Documents and media »] pourrait se révéler profitable (voir l'exemple ci-dessus).
  • Incitez le patient à prendre des rendez-vous réguliers, surtout pour le suivi de sa consommation d'alcool. Essayez d'entamer un dialogue sur ses habitudes de consommation, sans argumenter ou essayer de lui faire la leçon. Surtout, ne désespérez pas ! Il faut parfois des mois, voire des années avant qu'une personne ne soit prête à changer d'habitudes.

Prise de décision : le pour et le contre – exemple

 

Avantages

Inconvénients

Arrêter de boire

Économie d'argent

Meilleur rendement au travail

Éloignement de ses amis

Ne pas arrêter de boire

La boisson aide à soulager le stress

Frustration de la conjointe/du conjoint

Lorsqu'un patient est prêt à s'arrêter de boire