Click here to see the meta data of this asset.

Qui risque d’avoir un problème de jeu ?

La réponse brève : le jeu problématique ne fait pas de discrimination !  

Les problèmes de jeu ne sont pas particuliers à un groupe. Les jeunes, les personnes âgées, les femmes, les hommes et les membres de n’importe quel groupe ethnoculturel peuvent être touchés par le jeu problématique.

Voici quelques facteurs qui rendent les gens vulnérables au jeu problématique :

  • fausses idées sur les probabilités de gain au jeu ;
  • fait d’avoir « gagné gros » au début de ses habitudes de jeu ;
  • antécédents personnels d’usage de drogues ou d’alcool, de problèmes de jeu ou de dépenses excessives ;
  • antécédents familiaux d’usage de drogues ou d’alcool, de problèmes de jeu ou de dépenses excessives ;
  • antécédents de problèmes de santé mentale, en particulier dépression, stress ou traumatisme ;
  • esseulement, ennui chronique ou manque d’activités de loisir ;
  • habitude de recourir au jeu ou aux drogues pour composer avec des émotions ou des événements négatifs ;
  • tendance aux comportements impulsifs ;
  • problèmes financiers.