Click here to see the meta data of this asset.

Anxiété : Diagnostics différentiels

Trouble d'adaptation

Le trouble d'adaptation est une réponse psychologique à un ou des facteurs de stress identifiables, qui se traduit au plan clinique par des symptômes émotionnels ou comportementaux très présents. Il s'agit d'une affection de courte durée, dont les symptômes se manifestent dans les trois mois qui suivent l'apparition du facteur de stress, et disparaissent généralement dans les six mois.

Un trouble d'adaptation avec humeur anxieuse est caractérisé par une nervosité, une inquiétude et un énervement et, chez l'enfant, par la crainte d'être séparé des personnes importantes de son existence. Les symptômes d'anxiété débutant soudainement à la suite d'un facteur de stress majeur, comme une séparation conjugale, des problèmes importants d'emploi, ou une menace planant sur la stabilité du logement, peuvent tous être suivis d'un trouble d'adaptation avec humeur anxieuse.

Il est nécessaire de dépister les troubles décrits ci-dessous (Tableau 4.1) pour éliminer l'existence d'une anxiété, de troubles de l'humeur ou de troubles organiques.

Pathologies organiques

Des pathologies organiques comme l'hyperthyroïdie peuvent comporter des symptômes d'anxiété (par ex., tremblements, palpitations). Le médecin doit déterminer si :

  • le tableau clinique est secondaire à une pathologie organique, comme l'intense agitation et la crainte qui apparaissent lors des stades précoces de la démence;
  • la survenue des symptômes est due à l'utilisation de stimulants (par ex., café, amphétamines).

Troubles de l'usage d'une substance

Les personnes anxieuses peuvent rechercher un soulagement rapide en consommant des substances couramment offertes. Pour tous les patients, il est important de déterminer si un sevrage de benzodiazépines ou d'alcool est responsable de la symptomatologie.

Les stimulants peuvent déclencher d'importants symptômes anxieux et des attaques de panique. Trois ou quatre cafés, thés ou boissons non alcoolisées mais caféinées par jour peuvent accélérer la survenue d'attaques de panique. La cocaïne et les amphétamines sont également de puissants agents pro-anxieux. Bien que la consommation de marijuana s'accompagne habituellement d'un sentiment de détente, certaines personnes sont très sensibles à la survenue d'une dépersonnalisation et souffrent d'une forte panique, en général lors des premières occasions de consommation.

Troubles de l'humeur

La dépression s'accompagne souvent de symptômes anxieux qui peuvent apparaître de manière concomitante, ou correspondre à l'exacerbation d'un état anxieux préexistant reconnu à l'occasion de l'aggravation de l'humeur. La combinaison d'une dépression et d'importants symptômes anxieux est inquiétante du fait d'une majoration des comportements suicidaires. 

Troubles de la personnalité

L'instabilité chronique de l'humeur telle que constatée dans les troubles de la personnalité du groupe B (borderline, histrionique et narcissique) peut s'accompagner d'importants symptômes anxieux dans les périodes d'instabilité accrue.


Psychiatry in primary care toolkit

A powerful mobile app packed with features that will streamline screening and assessment in primary care.

Download the Toolkit

Frequently asked questions