Click here to see the meta data of this asset.

Troubles de l'alimentation : Introduction

Signes et symptômes

Il n'existe pas de trouble psychiatrique aussi riche en signes physiques et en résultats complémentaires aux examens de laboratoire que les troubles de l'alimentation. L'obésité n'est pas un de ces signes dans la mesure où la plupart des personnes en surcharge pondérale n'ont pas de trouble de l'alimentation proprement dit. C'est plutôt la personne dont le poids est normal ou insuffisant qui peut se présenter à la consultation en recherchant de l'aide pour un trouble de l'alimentation non diagnostiqué.

Le motif de consultation est rarement « Je pense que j'ai un trouble de l'alimentation ». La patiente (jusqu'à 90 % des troubles de l'alimentation se manifestent chez des femmes) peut chercher de l'aide pour les symptômes suivants :

  • constipation, météorisme ou rétention d'eau
  • demande de conseils pour perdre du poids, malgré un poids normal
  • problèmes d'instabilité de l'humeur, d'anxiété, de sommeil ou de concentration.

De plus, le tableau clinique de la patiente peut comporter certains des signes physiques et des résultats de laboratoire suivants :

  • importante perte de poids
  • bradycardie et hypotension
  • aménorrhée
  • altération de la régulation de température
  • acrocyanose
  • retard de la vidange gastrique
  • perte de cheveux, sécheresse de la peau et pousse de duvet
  • alcalose métabolique hypokaliémique et hypochlorémique
  • élévation de l'amylase salivaire
  • hypertrophie de la parotide
  • anémie
  • à l'ECG : ondes de bas voltages, inversion de l'onde T, allongement de l'espace QT, entre autres signes
  • ostéoporose à un âge précoce.

Psychiatry in primary care toolkit

A powerful mobile app packed with features that will streamline screening and assessment in primary care.

Download the Toolkit

Frequently asked questions

Clinical guidelines

Eating disorders in over 8s: management (NICE guideline CG9, 2004)