Click here to see the meta data of this asset.

Psychose : Diagnostics différentiels

Éliminer une pathologie organique sous-jacente

De nombreuses affections médicales peuvent entraîner des symptômes psychotiques, mais il existe généralement d'autres signes et symptômes relevant de l'affection principale.

Devant une psychose inaugurale, il est nécessaire de procéder à un examen physique, qui inclura un examen neurologique, une recherche des antécédents médicaux généraux, et une analyse des symptômes. À moins que les antécédents et l'examen physique ne suggèrent autre chose, les tests sanguins de dépistage doivent inclure une numération formule sanguine et des examens chimiques sanguins comportant le chiffrage des électrolytes, les tests de la fonction hépatique, et un test hormonal de stimulation thyroïdienne.

Chez les patients vus pour la première fois, il est recommandé d'effectuer une tomographie par ordinateur ou une IRM pour éliminer des anomalies cérébrales structurelles.

Éliminer une autre pathologie

Pour éliminer par ailleurs une pathologie organique, il est nécessaire d'explorer les possibilités suivantes :

  • état confusionnel ou démence 
  • intoxication à une substance ou syndrome de sevrage; un dépistage toxicologique est également recommandé, car une intoxication à une substance ou un syndrome de sevrage peuvent également se présenter accompagnés de symptômes psychotiques. 
  • troubles de l'humeur avec caractéristiques psychotiques (dépression ou manie); on peut distinguer d'une schizophrénie un trouble de l'humeur s'accompagnant de caractéristiques psychotiques sur l'apparition exclusive de la symptomatologie psychotique durant les périodes de perturbations de l'humeur.

Identifier le trouble psychotique spécifique

Trouble psychotique bref

Le trouble psychotique bref se caractérise par des symptômes psychotiques durant au moins une journée, mais moins d'un mois.

Trouble schizophréniforme

Le trouble schizophréniforme se caractérise par des symptômes de schizophrénie durant entre un et six mois.

Trouble délirant

Le trouble délirant se caractérise par des idées délirantes au contenu non bizarre et l'absence d'autres symptômes caractéristiques de la schizophrénie (par ex., hallucinations, symptômes négatifs, discours ou comportement désorganisés).

Trouble schizoaffectif

Le trouble schizoaffectif se caractérise par un épisode d'humeur qui s'accompagne de symptômes psychotiques de schizophrénie, les symptômes de l'humeur existant pendant une bonne partie de la perturbation considérée sur l'ensemble de sa durée, et les symptômes psychotiques devant être présents pendant au moins deux semaines en l'absence de symptômes saillants de l'humeur.

Schizophrénie

La schizophrénie se caractérise par la présence de symptômes  (par ex., hallucinations, idées délirantes, symptômes négatifs, discours ou comportement désorganisés) pendant au moins six mois. 


Psychiatry in primary care toolkit

A powerful mobile app packed with features that will streamline screening and assessment in primary care.

Download the Toolkit

Frequently asked questions

Clinical guidelines

Treatment of schizophrenia (CPA, 2005)