Click here to see the meta data of this asset.

Somatisation : Diagnostics différentiels

Trouble psychiatrique caractérisé non diagnostiqué

Plus de la moitié des patients présentant un trouble psychiatrique caractérisé sont focalisés sur, et traumatisés par, les symptômes somatiques qui accompagnent ces troubles plutôt que par les pensées et les émotions éprouvantes caractéristiques du trouble lui-même. Tous les troubles psychiatriques comportent des symptômes qui sont « dans la tête » (c.-à-d. des symptômes cognitifs et émotionnels) et des symptômes qui sont « dans le corps » (c.-à-d. des symptômes somatiques).

Les diagnostics psychiatriques qui se présentent le plus couramment sous la forme de symptômes physiques sont la dépression caractérisée (par ex., perturbations du sommeil, perturbations de l'appétit, fatigue, douleur) et un trouble anxieux – le trouble panique. Ce dernier est en effet le trouble anxieux le plus susceptible de se présenter sous la forme de symptômes somatiques (par ex., sous la forme de palpitations, dyspnée, tremblements, frissons, bouffées de chaleur et de froid, étourdissements).

Les troubles psychiatriques caractérisés associés à une somatisation incluent :

  • la dépression caractérisée
  • les troubles anxieux :
    • trouble panique
    • trouble anxieux généralisé
    • trouble stress post-traumatique
    • trouble stress aigu
    • trouble de l'utilisation d'une substance
  • troubles psychotiques :
    • schizophrénie
    • idées délirantes – sous-type somatique.

Trouble physique non diagnostiqué

Les patients peuvent être préoccupés par leur corps parce qu'il existe chez eux quelque chose qui ne va pas bien au plan médical. Les tableaux cliniques débutants d'une grande variété d'affections peuvent se présenter sous la forme de symptômes non spécifiques comme une fatigue, une diminution d'énergie, des perturbations du sommeil, un inconfort abdominal, des douleurs musculaires, etc. Envisagez alors un syndrome somatique fonctionnel. 

Comorbidités

Les patients ayant des troubles somatoformes présentent des taux très élevés de comorbidité avec d'autres diagnostics psychiatriques. Il faut donc toujours faire un dépistage de dépression, de trouble panique et de trouble anxieux généralisé. La susceptibilité d'un diagnostic donné varie considérablement d'un patient à l'autre.

Trouble factice et simulation

Il existe des diagnostics peu courants. Le patient qui somatise éprouve des symptômes sans jouer un rôle dans leur production tandis que pour les deux diagnostics de trouble factice et de la simulation les symptômes sont produits de manière intentionnelle, pour en obtenir des avantages dans le cas de la simulation ou pour des raisons inconscientes (par ex. souhait de jouer le « rôle du malade ») dans le cas du trouble factice.


Psychiatry in primary care toolkit

A powerful mobile app packed with features that will streamline screening and assessment in primary care.

Download the Toolkit

Frequently asked questions