Click here to see the meta data of this asset.

Perinatal mood and anxiety: Medications summary

Table 17.1: Medications: Off-label indications and risks

 

 

Tableau 17.1  Médicaments : Utilisations « hors-indications » et risques

Pregnancy category

Catégorie de grossesse

Drugs and dosages : initial and maximum

Médicaments et posologies : doses initiales et maximales

indications (off label in pregnancy)

 

Utilisations : (« Hors indications » dans la grossesse)

Common maternal adverse effects (>4%)

 

Effets indésirables courants chez la mère (> 4 %)

SSRIs

ISRS

Adverse effects are similar for all SSRIs. During the first few weeks, headache and nausea are common, but improve over time. Occasionally, insomnia, sexual dysfunction, weight gain and jitteriness may necessitate a switch

Les effets indésirables sont identiques pour tous les ISRS. Lors des premières semaines, maux de tête et nausées sont courants, mais ils s'améliorent au cours du temps.  Il peut être de temps à autre nécessaire de changer de médicaments du fait d'une insomnie, d'un dysfonctionnement sexuel, d'une prise de poids, ou d'une agitation.

Fluoxetine

10 – 60 mg po q am

 

Increase, if necessary, at intervals of ≥ 1 wk

Fluoxétine

10 à 60 mg p.o. q.a.m.

 

Augmenter si nécessaire à des intervalles ≥ 1 sem.

Depression

Anxiety disorders

Dépression

Troubles anxieux

Rash, sweating, weight changes, GI disturbance, anxiety, sexual dysfunction

Éruption, sudation, modifications pondérales, perturbations GI, anxiété, dysfonctionnement sexuel

Paroxetine

20 – 60 mg po q am

 

Increase, if necessary, at intervals of ≥ 1 wk

Paroxétine

20 à 60 mg p.o. q.a.m.

 

Augmenter si nécessaire à des intervalles ≥ 1 sem.

Depression

Anxiety disorders

Dépression

Troubles anxieux

Sweating, GI distur- bance, arthralgia, dizziness, insomnia, somnolence, tremor, blurred vision, agita- tion, impaired sexual functioning

Sudation, perturbations GI, arthralgies, étourdissements, insomnie, somnolence, tremblements, vision brouillée, agitation, altération du fonctionnement sexuel

Fetal effects

Effets chez le foetus

Lactation

Effets sur la lactation

This class of medications may have an increased risk of respiratory distress, low birth weight

and prematurity, proportionate to length of exposure. Neonatal withdrawal/toxicity (jitteri- ness, increased startle, jaundice, hypoglycemia, hypertonicity, feeding difficulties, and convul- sions) is well documented (though usually mild) when exposure occurs late in pregnancy. Typically recovery ensues within 48 hours, and rarely lasts several weeks. There appear to be no long-term neurodevelopmental  sequelae (unlike exposure to maternal depression). There may be association with heart defects, craniosynostosis, omphalocele, neural tube defects and anal atresia, although the absolute risk in studies remains small (i.e., odds ratios range 1.2 – 4 for generally rare anomalies).

Selon la durée de l'exposition, cette classe de médicaments peut entrainer un risque accru de détresse respiratoire, petit poids de naissance ou prématurité. Les symptômes de sevrage/toxicité néonataux (agitation, réaction de sursaut accrue, ictère, hypoglycémie, hypertonicité, difficultés d'alimentation, et convulsions) sont bien documentés (bien qu'habituellement légers) quand l'exposition au cours de la grossesse est tardive. Classiquement, la récupération nécessite 48 h, rarement plusieurs semaines. Il semble ne pas exister de séquelles neurodéveloppementales à long terme (contrairement à l'exposition à une dépression maternelle). Il peut exister une association à des anomalies cardiaques, une synostose crânienne, une omphalocèle, des anomalies du tube neural et une atrésie anale, bien que, dans les études, le risque absolu reste faible (odds ratios compris entre 1,2  et 4 pour des anomalies généralement rares).

There are no known seri- ous side-effects for infants breastfeeding from mothers on an SSRI.

Il n'existe pas d'effet indésirable grave connu chez les nourrissons allaités par des mères prenant un ISRS.  

This agent has the most prospective data available for SSRIs in pregnancies. No confirmed increased risk of malformations. See above warnings on withdrawal symptoms and possible persistent pulmonary hypertension.

Cet agent dispose des données prospectives les plus riches parmi celles des ISRS dans les grossesses. Pas de risque accru confirmé de malformations. Voir ci-dessus les mises en garde concernant les symptômes de sevrage et une possible hypertension pulmonaire permanente.

There is a small amount of the drug and its active me- tabolite excreted into breast milk (6.7%). There may be an association with reduced infant growth.

 

Il y a une petite quantité de médicament et de son métabolite actif excrétée dans le lait maternel (6,7 %). Il peut exister une association avec une diminution de croissance du nourrisson.

 

There is suggestive evidence of teratogenicity in first-trimester use of this medication and a Health Canada warning is in effect. Most commonly, the associated defect has been septal defects and, more rarely, right ventricular outflow track defects; fetal echocardiography may be appropriate if there is exposure in the first trimester. See above warnings regarding neonatal withdrawal and pulmonary hypertension of the newborn.

Il existe des données en faveur d'une tératogénicité lors de l'utilisation de ce médicament au premier trimestre de la grossesse, qui motive une mise en garde de Santé Canada. Plus couramment, les anomalies associées concernent le septum et, plus rarement, le débit ventriculaire droit; s'il y a exposition au médicament durant le premier trimestre de la grossesse, il peut être adéquat de réaliser une échocardiographie fœtale. Voir ci-dessous les mises en garde concernant le syndrome de sevrage néonatal et l'hypertension pulmonaire chez le nouveau-né.

In infants of breastfeeding mothers taking paroxetine, serum drug levels are practically undetectable.The mean dose of exposure is estimated  as 1.3% of the maternal weight-adjusted dose.

Chez les nourrissons des mères qui prennent de la paroxétine et allaitent, les taux sériques de médicament sont pratiquement indétectables. La dose moyenne d'exposition est estimée à 1,3 % de la dose ajustée au poids maternel.

Sertraline

25 – 200 mg/d po

 

Increase, if necessary, at intervals of ≥ 1 wk.

Sertraline

25 à 200 mg/j p.o.

 

Augmenter si nécessaire à des intervalles ≥ 1 sem.

Depression

Anxiety disorders

 

*Effective in RCT compared to placebo for postnatal depression.

Dépression

Troubles anxieux

 

*Efficace sur la dépression postnatale comparativement au placebo dans les essais contrôlés et randomisés

Sweating, GI distur- bance, dry mouth, myalgia, dizziness, headache, somno- lence, agitation, sexual dysfunction

Sudation, perturbations GI, bouche sèche, myalgies, étourdissements, maux de tête, somnolence, agitation, dysfonctionnement sexuel

Citalopram

20 – 60 mg/d po

 

Escitalopram

10 – 20 mg/d po

 

Increase, if necessary, at intervals of ≥ 1 wk

Citalopram

20 à 60 mg/j p.o.

 

Escitalopram

10 à 20 mg/j p.o.

 

Augmenter si nécessaire à des intervalles ≥ 1 sem

Depression

Anxiety disorders

Dépression

Troubles anxieux

Dizziness, dry skin, somnolence, confusion

Étourdissements, sècheresse cutanée, somnolence, confusion

SNRIs

IRSN

 

Venlafaxine

75 mg/d po

Max: 300 mg/d

 

Increase, if necessary, at intervals of ≥ 1 wk.

Venlafaxine

75 mg/j p.o.

Max : 300 mg/j

 

Augmenter si nécessaire à des intervalles ≥ 1 sem.

Depression

Anxiety disorders

 

Dépression

Troubles anxieux

Hypertension, sweat- ing, weight change, GI disturbance, headache, dizziness, blurred vision, agita- tion, sleep distur- bance

Hypertension, sudation, modifications pondérales, perturbations GI, maux de tête, étourdissements, vision brouillée, agitation, perturbations du sommeil

Mirtazapine

15mg/d po qhs

Max: 45 mg/d

 

Increase, if necessary, at intervals of ≥ 1 wk

Mirtazapine

15mg/j p.o. q.h.s.

Max : 45 mg/j

 

Augmenter si nécessaire à des intervalles ≥ 1 sem.

Depression

Dépression

Hyperphagia, som- nolence, elevated lipids, dizziness

Hyperphagie, somnolence, élévation des lipides, étourdissements

No confirmed increased malformation  risk, although there is a reported association with omphalocele. Lower cord blood levels than citalopram or fluoxetine. See previous warnings on neonatal pulmonary hypertension and neonatal withdrawal.

Augmentation du risque de malformations non confirmée, malgré une association indiquée avec la survenue d'omphalocèle. Taux dans le sang de cordon inférieurs à ceux du citalopram et de la fluoxétine. Voir les mises en garde précédentes sur l'hypertension pulmonaire et le syndrome de sevrage néonataux.

Sertraline blood level in breastfeeding infants is nearly undetectable.

Chez les nourrissons allaités, les taux sanguins de sertraline sont quasiment indétectables.

High risk of malformations is unlikely. There is no data specifically on escitalopram, but if the patient has already had an adequate response to it, then continue during the perinatal  period.  See previous warnings on neonatal pulmonary hypertension and neonatal withdrawal.

Risque élevé de malformations peu probable. Il n'existe pas de données spécifiques sur l'escitalopram, mais si le patient a déjà répondu à ce médicament de manière adéquate, poursuivez le traitement durant la période périnatale. Voir les mises en garde précédentes sur l'hypertension pulmonaire et le syndrome de sevrage chez le nouveau-né.

Infant serum levels are usually undetectable. The dose transmitted has been estimated at 4% of the maternal dose.

Chez le nourrisson, les taux sériques sont habituellement indétectables. La dose transmise a été estimée à 4 % de la dose maternelle.

Little is known about risks, but no increased malformation risk has been established. Transient neonatal withdrawal after third trimester has been reported (jitteriness, hypertonia, poor feeding, irritability).

 

Peu de données existent quant aux risques, mais il n'a pas été établi de risque accru de malformations. Un syndrome de sevrage néonatal transitoire a été rapporté après le troisième trimestre (agitation, hypertonie, alimentation insuffisante, irritabilité).

Breastfeeding infant serum levels are low.

 

Les taux sériques chez le nourrisson allaité sont bas.

One study shows increased rate of preterm delivery. There may also be an increased rate of spontaneous miscarriage. No increased malfor- mation risk.

Une étude met en évidence un taux accru d'accouchements prématurés. Il peut aussi exister un taux accru de fausses couches spontanées. Pas d'augmentation du risque de malformations.

Very little is known

Très peu de données

Atypical antidepressants

Antidépresseurs atypiques

Bupropion

100 mg po bid ×

3 days then 100 mg tid

Max: 450 mg/day

 

Bupropion

100 mg p.o. b.i.d. ×

3 jours,  puis 100 mg t.i.d.

Max : 450 mg/jour

 

Depression

Dépression

Cardiac dysrhyth- mia, hypertension, rash, weight change, constipation, nau- sea, dry mouth, phar- yngitis, confusion, dizziness, headache, insomnia, tremor, agitation, anxiety

Troubles du rythme cardiaque, hypertension, éruption, modifications pondérales, constipation, nausées, bouche sèche, pharyngite, confusion, étourdissements, maux de tête, insomnie, tremblements, agitation, anxiété.

Trazodone

150 mg/day  po in

3 divided  doses

Max: 400 mg/day

 

Increase, if necessary, at intervals of ≥ 1 wk

Trazodone

150 mg/jour  p.o. en

3 doses fractionnées

Max : 400 mg/jour

 

Augmenter si nécessaire à des intervalles ≥ 1 sem.

Often useful in combi- nation with SSRI/SNRI in relieving insomnia

 

Souvent utile en combinaison avec un ISRS/IRSN pour soulager l'insomnie

 

Sweating, weight change, GI distur- bance, dry mouth, dizziness, headache, insomnia, memory impairment, somno- lence, blurred vision

 

Sudation, modifications pondérales, perturbations GI, bouche sèche, étourdissements, maux de tête, insomnie, altération de la mémoire, somnolence, vision brouillée.

Anxiolytics

Anxiolytiques

As per use in mood and anxiety disorders

Selon leur utilisation dans les troubles anxieux et

de l'humeur

 

Bupropion  Pregnancy Registry of 354 women treated in first trimester and prospectively fol- lowed had a 3.4% rate of congenital anomalies (no specific pattern). This is not very different from the background rate

D'après le registre de grossesses du Bupropion, qui inclut 354 femmes traitées lors du premier trimestre et suivies en prospectif, le taux d'anomalies congénitales (non spécifiques) était de 3,4 %, ce qui n'est pas très différent du taux général.

Based on milk levels in human studies, theoretical risk of exposure for a breastfeeding infant is 2% of maternal weight- adjusted dose.

D'après les taux trouvés dans le lait dans des études chez l'humain, le risque théorique d'exposition pour un nourrisson allaité est égal à 2 % de la dose ajustée au poids maternel.

In small number of cases (>160) reported, no increased risk of fetal malformations.

Dans un petit nombre de cas rapportés (> 160[DB1] ), pas de risque accru de malformations fœtales

Very small amount excreted into breast milk, but amount of potentially active metabo- lites not studied.

Excrété dans le lait maternel en très petite quantité, mais la proportion de métabolites potentiellement actifs n'a pas été étudiée.

As a group, have a slightly higher than expected rate of malformations observed for monotherapy, but no causal relationship established for most agents in this category.

Globalement, taux légèrement plus élevé que prévu de malformations observées sous monothérapie, mais pas de relation causale établie pour la plupart des agents de cette catégorie.

There is little available infor- mation. Avoid polypharmacy. Use the minimal effective dose. Monitor the infant closely for adverse effects

Il existe peu d'informations. Éviter la polypharmacie. Utilisez la dose minimale efficace. Suivez l'enfant étroitement pour dépister les effets indésirables.

Lorazepam

0.5 – 1 mg/d

Lorazépam

0,5  à 1 mg/j.

 

Anxiety

Insomnia

Anxiété

Insomnie

 

Sedation, dizziness, asthenia

 

Prominent discon- tinuation symptoms if used regularly then stopped abruptly. Avoid in those at risk for hypoventilation (e.g., sleep apnea).

Sédation, étourdissements, asthénie

 

Symptômes d'arrêt marqués si utilisation régulière suivie d'un arrêt brusque. À éviter chez les patients à risque d'hypoventilation (ex. apnées du sommeil)

Clonazepam

0.25 – 1 mg/d

 

Clonazépam

0,25 à 1 mg/j

 

As above for lorazepam

Comme ci-dessus pour le lorazépam

Antipsychotics

Antipsychotiques

 

Quetiapine

25 mg po qhs, titrated upwards to 200 mg

 

Quétiapine

25 mg p.o. q.h.s., ajusté jusqu'à 200 mg

 

 

Can be useful in augmenting SSRIs in the treatment of OCD, anxiety, depression

Peut être utile comme traitement d'appoint des ISRS pour le TOC, l'anxiété, la dépression

Orthostatic hypoten- sion, weight gain,

GI disturbance, som- nolence, dizziness, tardive dyskinesia (rare), neuroleptic malignant syndrome (rare)

Hypotension orthostatique, prise de poids, perturbations GI, somnolence, étourdissements, dyskinésie tardive (rare), syndrome malin des neuroleptiques (rare)

No evidence of teratogenicity. When used in high doses or regularly two weeks before delivery, may cause hypotonia, respiratory depression or poor suckling at birth. An unconfirmed association with anal atresia has been reported.

Pas de preuves de tératogénicité. En cas d'utilisation à doses élevées ou régulièrement deux semaines avant l'accouchement, peut causer une hypotonie, une dépression respiratoire ou une succion inefficace à la naissance. Une association à l'atrésie anale – non confirmée – a été rapportée.

Small amount is excreted into the breast milk.

Excrété en petite quantité dans le lait maternel

Regular use in combination with paroxetine has shown increased levels of paroxetine in maternal serum and a greater risk of transient neonatal withdrawal symptoms. When used in high doses or regularly two weeks before delivery, may cause hypotonia, respiratory depression or poor suck- ling at birth.

Un usage régulier en combinaison avec la paroxétine entraîne des taux accrus de paroxétine dans le sérum maternel et un risque accru de symptômes transitoires de sevrage néonatal. En cas d'utilisation à doses élevées ou régulièrement deux semaines avant l'accouchement, peut causer une hypotonie, une dépression respiratoire ou une succion inefficace à la naissance.

As above for lorazepam

Comme ci-dessus pour le lorazépam

Manufacturer's registry reported 8/464 congenital malformations. Small placental transfer (only 23%). No neonatal withdrawal noted under 200 mg. Neurodevelopmental study in children (up to 3 yrs) showed no long-term effects

Le registre du fabricant rapporte 8 cas sur 464 de malformations congénitales. Taux réduit de transfert placentaire (23 % seulement). Pas de symptômes de sevrage néonatal notés sous la dose de 200 mg. Une étude neurodéveloppementale chez des enfants (jusqu'à l'âge de 3 ans) n'a pas mis en évidence d'effets à long terme.

Maternal doses 100 mg or less not detected in infant serum, and doses of 75 mg or less are not detectable in breast milk

Des doses maternelles de 100 mg ou moins ne sont pas détectées dans le sérum du nourrisson, et des doses de 75 mg ou moins ne sont pas détectables dans le lait maternel.

Limited by numerous side-effects including constipation, dry mouth, weight gain, and sedation

Usage limité par de nombreux effets secondaires, parmi lesquels : constipation, bouche sèche, prise de poids et sédation

Amitriptyline

75 mg per day divided into 1 – 3 doses po Max: 150 mg/day

 

Increase, if necessary, at intervals of ≥ 1 wk.

 

Amitriptyline

75 mg par jour fractionnés en 1 à 3 doses p.o.

Max : 150 mg/jour

 

Augmenter, si nécessaire, à des intervalles ≥ 1 sem

Depression

Dépression

Weight gain, bloat- ing, constipation, dry mouth, dizziness, headache, somno- lence, blurred vision, fatigue, cardiac dys- rhythmia (frequency not defined), ortho- static hypotension

Prise de poids, météorisme, constipation, bouche sèche, étourdissements, maux de tête, somnolence, vision brouillée, fatigue, troubles du rythme cardiaque (fréquence non définie), hypotension orthostatique

Monoamine oxidase inhibitors

Inhibiteurs de la monoamine oxydase

 

Avoid use

À éviter

After stopping, must allow at least 14 days prior to starting an SSRI

Après l'arrêt du médicament, imposer une fenêtre thérapeutique d'au moins 14 jours avant d'instaurer un ISRS.

Read the manufacturer's information before prescribing, particularly: dosing, cautions, contraindications, monitoring and drug interactions. At least weekly contact in the first month or two of initiating pharmacotherapy is recommended to monitor course, in particular, the risk of self-harm.

 

Lire les renseignements du fabricant avant de prescrire ce médicament, particulièrement l'administration de doses, les avertissements, les contre-indications, la surveillance et les interactions médicamenteuses. Dans le premier ou les deux premiers mois de traitement, un contact au moins hebdomadaire avec la patiente est recommandé pour surveiller le déroulement du traitement, et en particulier évaluer le risque d'actes autodestructeurs. 

Clomipramine associated with congenital heart defects. Very small amounts in breast milk. Long- term follow-up shows no cognitive-behavioural differences in children exposed in utero

La clomipramine est associée à des anomalies cardiaques congénitales. Très petites quantités dans le lait maternel. Le suivi à long terme ne montre pas de différences cognitives/comportementales chez les enfants exposés in utero.

CNS effects, limb deformities and developmental delay have been noted in case reports but not confirmed with larger retrospective studies.

 

Neonatal withdrawal symptoms have been described

Effets sur le SNC, déformations des membres et retard du développement ont été notés dans certains cas, mais non confirmés par des études rétrospectives d'envergure.

Des symptômes néonataux de sevrage ont été décrits.

1.9% of the weight-adjusted maternal dose is estimated to be excreted into breast milk.

On estime que 1,9 % de la dose maternelle ajustée au poids est excrétée dans le lait maternel.

MAOIs are associated with fetal growth restriction

Les IMAO sont associés à  un ralentissement de la croissance fœtale.

*Pregnancy category C: Either studies in animals have demonstrated adverse fetal effects or there are no controlled data from studies in women.

**Pregnancy category D: Studies in pregnant women (controlled or observational) have demonstrated  a risk to the fetus.

 

* Grossesse de catégorie C : Soit les études chez l'animal ont démontré des effets indésirables chez le fœtus, soit il n'existe pas de données contrôlées provenant d'études chez les femmes.

 

** Grossesse de catégorie D : Des études chez les femmes enceintes (contrôlées ou observationnelles) ont démontré un risque pour le fœtus.

 


 [DB1]Ce devrait logiquement être < 160 au lieu de > 160, mais j'ai vérifié ds le livre  et c'est bien cela…